Projet Prévu

Le projet Prévu consiste à mettre en place une plateforme d’accès et de visualisation autour d’un corpus de données de bibliothèque (accessible sur www.prevu.fr). Le programme de recherche EnsadLab/EN-ER intervient dans la création d’un environnement 3D dynamique et interactif assurant la spatialisation de ces données.

Financement : Labex Arts-H2H
Structure : PARIS8/CITU-PARAGRAPH, EnsadLab/EN-ER, University of Michigan, Bibliothèque Universitaire de Paris 8, Campus Condorcet.
Co-concepteurs : Gaétan Darquié, Mehdi Bourgeois, Isabelle Breuil Pôle application 3D (EnsadLab) : Donatien Aubert (porteur du projet), François Garnier (conseil scientifique)
Date : 2014-2015

 

Prévu

Scénario Interface 3D :

Notre intention est de spécifier et de réaliser un prototype d’interface en ligne permettant d’évoluer intuitivement dans une représentation spatialisée du catalogue des livres de la bibliothèque universitaire de Paris 8. Cette recherche s’inspire d’échanges et de réflexions menées avec des bibliothécaires et des archivistes souhaitant retrouver en ligne la dimension sociale propre à ces lieux de culture (bibliothèques de Paris 8 et de l’Ensad, Archive Nationale, ainsi que d’autres institutions rencontrées notamment lors de la réunion « humanités numériques » de l’IDEX PSL).

Le scénario viserait à :

• proposer une interface intuitive s’appuyant sur nos capacités cognitives à localiser et à mémoriser un objet (le livre) dans un espace organisé ;
• réintroduire de la sérendipité dans le « parcours-recherche » d’un livre en croisant d’autres ouvrages ou d’autres usagers ; • retrouver une forme de sociabilité en permettant aux usagers de se rencontrer et d’échanger, lors de leur recherche d’ouvrage.
L’application 3D Prévu consisterait en un diagramme de Voronoi extrudé, dont la topologie varierait en fonction des prêts réalisés par chaque UFR. Cette représentation opérerait la cartographie du système de prêts de la BU de Paris 8.

Le design des infrastructures serait inspiré d’un essai aux accents utopistes intitulé L’Architecture de verre (1914) de Paul Scheerbart. Captivé par les innovations architecturales ouvertes à la fin du XIXe et le début du XXe siècle, à savoir le béton armé, l’usage massif du verre et de l’acier, Scheerbart imagine possible de réformer la société grâce à la construction de bâtiments tout en verre, permettant un éclairage continu des intérieurs des édifices, et surtout une transparence pénétrante de la vie des citadins. Scheerbart imagine comment ces dispositions pourrait favoriser la socialité et permettre de refonder les relations interpersonnelles. L’impératif de transparence figurant dans l’engagement citoyen des projets d’humanités numériques pourrait ainsi trouver sa résolution dans une architecture virtuelle qui dans le même temps, serait optimisée pour satisfaire aux besoins graphiques d’un environnement 3D partagé.

Dans cet espace les usagers de la BU pourront :

• rechercher un livre ou des données en utilisant le moteur de recherche « Prévu » ;
• évoluer librement à l’aide d’un avatar ;
• communiquer soit par voix soit par texte avec les autres usagers.
Pour cette première étape de travail, nous proposons :
• de produire un travail de recherche théorique aboutissant à la spécification et au design d’un prototype d’interface ;
• de développer un prototype expérimental autours d’un corpus limité d’ouvrages, permettant de tester le concept (technologie envisagée : Unity ou RealXtend).