Buster

The Buster Experience

Dans ses applications narratives et artistiques, la réalité virtuelle immersive nécessite des techniques de mise en scène “réactives” (scénographie, découpage, montage) capables de s’adapter en temps réel aux mouvements et aux regards de l’immersant (spectateur-acteur immergé dans un espace virtuel).

Ce projet explore les techniques de mises en scène automatiques développées dans les domaines de l’informatique graphique, de l’intelligence artificielle et du jeu vidéo afin d’étudier les possibilités de les appliquer dans le contexte de la réalité virtuelle immersive.  

Dans Sherlock Jr., le personnage interprété par Buster Keaton se précipite à l’intérieur de l’écran de cinéma pour sauver sa bien aimée. Malheureusement pour lui, au moment où il saute dans l’écran, un point de montage (“cut”) le transporte dans un autre lieu. Il est victime du cinéma, prisonnier du montage et du champ de la caméra. Il s’ensuit toute une série de “cuts” entraînant le personnage contre son gré dans de multiples endroits créant des situations drôles et burlesques.

« The Buster Experience » est une interprétation en réalité virtuelle de ce que pourrait ressentir le personnage en entrant dans l’écran de cinéma et en étant téléporté dans différents lieux à son insu. La mise en abyme dans une image de cinéma, fondamentalement liée à la pratique du montage,  ne pourrait-elle pas permettre à l’immersant d’accepter plus facilement ses téléportations ? Comment ressent-on ces transitions d’espaces ? Notre présence est-elle dans un paysage, dans tous les paysages, dans l’écran de la salle de projection, ou dans le monde réel ? Une sensation d’ubiquité émerge-t-elle ?


Ce projet s’inscrit dans la cadre de la Convention de recherche INRIA/Ensad du Ministère de la Culture.

Montage Spatial : quels outils pour la mise en scène en réalité virtuelle immersive?

Dans ses applications narratives et artistiques, la réalité virtuelle immersive nécessite des techniques de mise en scène « réactives » (scénographie, découpage, montage) capables de s’adapter en temps réel aux mouvements et aux regards du spectateur/acteur (immersant). Dans le cadre de ce projet, nous proposons de dresser un état de l’art des techniques de mise en scène automatique développées dans les domaines de l’informatique graphique, de l’intelligence artificielle et du jeu vidéo, et d’étudier les possibilités de les appliquer dans le contexte de la réalité virtuelle immersive.